Approche-t-on d’une période de baisse des taux des prêts immobiliers ?

Évolution des taux de prêts immobiliers en 2024 : Analyse approfondie et perspectives

L’année 2023 s’est terminée sur une note d’espoir pour les emprunteurs immobiliers, avec une stabilisation, voire une légère baisse, des taux d’intérêt. Cette tendance, observée par de nombreux courtiers en crédits, suscite l’optimisme quant à l’évolution du marché en 2024. Cette analyse approfondie, étayée par des arguments concrets et des données chiffrées, explore les perspectives d’une possible diminution des taux de prêts immobiliers et ses implications pour les candidats à l’accession à la propriété.

Stabilisation et premiers signes de baisse des taux d’intérêt:

  • Convergence des observations: De nombreux courtiers en crédits constatent une stabilisation des barèmes des taux de crédit, voire de légères baisses. Cette convergence d’observations renforce la crédibilité de la tendance baissière.
  • Fin du pic de la hausse: Le courtier Vousfinancer affirme que le pic de la hausse des taux d’intérêt est derrière nous, confortant l’idée d’une inversion de la tendance. Cette déclaration d’un acteur majeur du marché est un signe encourageant pour les emprunteurs.
  • Taux d’intérêt moyens autour de 4%: L’année 2023 s’achève avec des taux d’intérêt moyens sur 20 ans autour de 4,2% à 4,3%, soit 2 points de plus qu’il y a un an. Cette stabilisation après une période de hausse importante est un premier pas vers une meilleure accessibilité au crédit immobilier.
  • Prévisions pour 2024: Les estimations des courtiers tablent sur une évolution des taux autour de 4% en 2024, laissant entrevoir des conditions d’emprunt plus favorables. Cette prévision, basée sur l’analyse des tendances actuelles, offre de la perspective aux candidats à l’accession à la propriété.
  • Opportunités pour les meilleurs profils: Les meilleurs profils d’emprunteurs pourraient prétendre à des taux encore plus bas, approchant les 3,8% à taux fixe sur 15 ans. Cette différenciation des taux en fonction du profil de risque est une pratique courante dans le secteur bancaire.
  • Plafond pour les profils moins favorables: Les profils moins favorables ne devraient pas dépasser un taux de 4,5%, limitant l’impact de la hausse sur les emprunteurs les plus fragiles. Cette mesure vise à garantir l’inclusion et l’accès au crédit pour tous.

Facteurs influençant la future trajectoire des taux:

  • Décisions de la Banque centrale européenne (BCE): La politique monétaire de la BCE jouera un rôle crucial dans l’évolution des taux d’intérêt à long terme. La future trajectoire des décisions de la BCE est un élément à surveiller attentivement.
  • Intérêts des banques: Les banques, qui retrouvent des marges sur le crédit immobilier, cherchent à reconstituer leur clientèle tout en maintenant une vigilance sur le risque de crédit. L’équilibre entre ces intérêts divergents influencera les taux d’intérêt proposés aux emprunteurs.
  • Reprise de la production de crédit: La production de crédit a atteint 9,8 milliards d’euros en fin d’année 2023, indiquant un regain de confiance des emprunteurs et une plus grande flexibilité des banques. Cette reprise est un signe positif pour l’ensemble du marché.

Mesures incitatives pour soutenir l’accès au crédit:

  • Renforcement du Prêt à Taux Zéro (PTZ): Le gouvernement a augmenté le montant du PTZ à 100 000 euros dans certaines zones d’habitation, favorisant l’accession à la propriété pour les primo-accédants. Cette mesure vise à soutenir la demande et à faciliter l’achat d’un premier logement.
  • Prêts complémentaires: Des banques comme le Crédit Agricole et la Caisse d’Épargne proposent des prêts supplémentaires pouvant aller jusqu’à 20 000 euros, aux mêmes conditions que le PTZ. Cette diversification des offres de prêt permet de répondre aux besoins spécifiques de chaque emprunteur.
  • Prêts évolutifs: La Caisse d’Épargne propose un prêt évolutif pour les jeunes de moins de 35 ans, permettant d’ajuster les mensualités en fonction de l’évolution des revenus. Cette solution innovante offre une plus grande flexibilité aux emprunteurs en début de carrière.

    Taux d’usure : un indicateur à surveiller

    • Passage à un calcul trimestriel: Le calcul du taux d’usure redeviendra trimestriel à partir du 1er janvier 2024, pour une meilleure adaptation à la réalité du marché. Cette modification permettra une meilleure prise en compte des fluctuations des taux d’intérêt et une plus grande réactivité du marché.
    • Niveau élevé du taux d’usure: Le taux d’usure est actuellement fixé à 6,29% pour un prêt immobilier de 20 ans et plus, un niveau sans précédent depuis 2012. Cette situation peut limiter l’accès au crédit pour certains emprunteurs, notamment ceux dont le profil est plus fragile.
    • Écart important avec les taux effectifs: L’écart entre le taux d’usure et les taux effectifs pratiqués par les banques est de 157 points (4,72%). Cet écart important montre que le taux d’usure n’est pas toujours un reflet précis des conditions réelles du marché.
    • Evolution du taux d’usure: L’évolution du taux d’usure en 2024 dépendra de plusieurs facteurs, dont les décisions de la BCE et l’évolution des taux d’intérêt sur le marché. Il est important de suivre cet indicateur pour mesurer son impact sur l’accès au crédit immobilier.

    Conclusion et perspectives d’avenir

    Les perspectives pour 2024 sont encourageantes pour les candidats à l’accession à la propriété. La diminution des taux d’intérêt, les mesures incitatives et la reprise de la production de crédit augurent d’un environnement plus favorable aux emprunteurs.

    Cependant, il est important de noter que l’évolution des taux d’intérêt dépend de nombreux facteurs et que la situation peut changer rapidement. Il est donc important de se tenir informé des dernières tendances et de comparer les offres de plusieurs banques avant de souscrire un prêt immobilier.

    En conclusion, l’année 2024 pourrait être une année charnière pour le marché du crédit immobilier. La baisse des taux d’intérêt et les mesures incitatives mises en place par le gouvernement devraient favoriser l’accès au crédit et soutenir la demande.

    Pour toutes autres demandes ou informations complémentaires, vous pouvez joindre le cabinet Aeternia

Lire nos actualités

BOURSE/FINANCE

Quel salaire minimum pour valider un trimestre de retraite en 2024 ?

Non classé

Je fais des cadeaux à mes enfants et/ou petits enfants ai-je un risque de requalification fiscale ? 

SCPI

Quels critères regarder pour choisir la meilleure SCPI pour vous ?

BOURSE/FINANCE

Quels produits d’épargne pour vos enfants ?

Investissements immobiliers

Investir en SCPI européennes : Pourquoi et pour qui

Investissements immobiliers

Les avantages fiscaux des placements forestiers mis en exergue par Romain D’Agnano sur YouTube