Ce que les CGP anticipent pour 2024

Analyse approfondie des risques et opportunités pour les portefeuilles d’investissement en France :

L’étude réalisée par Principal Asset Management offre un aperçu éclairant des perspectives des conseillers en gestion de patrimoine (CGP) français face aux incertitudes géopolitiques et économiques qui pèsent sur les marchés financiers. En s’appuyant sur les données récoltées auprès de 100 gestionnaires de patrimoine, nous pouvons explorer en détail les risques et opportunités qui façonnent les stratégies d’investissement en France.

Risques prédominants pour les portefeuilles d’investissement:

  • Croissance mondiale modérée: La crainte d’une croissance économique ralentie à l’échelle mondiale domine les préoccupations des CGP français, avec 67% d’entre eux l’identifiant comme un risque majeur. Cette appréhension est justifiée par les tensions géopolitiques actuelles, les perturbations persistantes des chaînes d’approvisionnement et les pressions inflationnistes qui s’avèrent difficiles à juguler. La guerre en Ukraine et ses ramifications économiques, notamment les sanctions économiques et les risques de cybersécurité accrus, contribuent à ce climat d’incertitude et de pessimisme quant à la croissance future.

  • Troubles géopolitiques: L’instabilité géopolitique, accentuée par le conflit en Ukraine et ses répercussions sur l’ordre international, est perçue comme un risque majeur pour la stabilité des marchés financiers par 67% des CGP. Cette perception est alimentée par les risques de contagion du conflit, les perturbations des flux commerciaux et l’intensification des tensions entre les puissances mondiales. La situation géopolitique actuelle fragilise la confiance des investisseurs et accroît la volatilité des marchés, rendant la gestion des portefeuilles d’investissement plus complexe et délicate.

  • Récession mondiale: La possibilité d’une récession mondiale est une source d’inquiétude croissante pour 65% des CGP français. La combinaison des facteurs précités, à savoir la croissance modérée, l’instabilité géopolitique et les pressions inflationnistes, fait peser un risque de contraction économique à l’échelle mondiale. La perspective d’une récession incite les CGP à adopter une approche prudente et à privilégier la sécurité des portefeuilles au détriment de la recherche de rendement à court terme.

Stratégies d’investissement prudentes face à un environnement complexe:

  • Maintien des allocations actuelles: Face aux incertitudes qui dominent les marchés financiers, les CGP français adoptent une approche prudente en maintenant globalement leurs allocations actuelles dans les différentes classes d’actifs. Cette stratégie vise à limiter les risques et à préserver la valeur des portefeuilles en privilégiant la diversification et la stabilité. Cette approche attentiste reflète le climat d’incertitude et la nécessité de naviguer prudemment dans un environnement complexe et volatile.

  • Réduction du crédit de bonne qualité: Une réduction des allocations au crédit de bonne qualité est envisagée par 45% des CGP. Cette décision s’explique par la perception d’une moindre attractivité de ce segment en raison de la hausse des taux d’intérêt, qui rend les obligations de bonne qualité moins attractives en comparaison avec d’autres classes d’actifs. La perspective d’une augmentation des taux directeurs par les banques centrales renforce cette tendance et incite les CGP à rechercher des alternatives plus rémunératrices.

  • Augmentation du crédit à haut rendement: Parallèlement à la réduction du crédit de bonne qualité, 28% des CGP prévoient d’augmenter leur exposition au crédit à haut rendement. Cette stratégie vise à profiter de rendements potentiels plus élevés, tout en acceptant un niveau de risque accru. Le contexte actuel de taux d’intérêt bas peut inciter certains investisseurs à s’orienter vers des segments plus risqués pour obtenir des rendements plus attractifs.

    • Immobilier français: La France est considérée comme un marché immobilier attractif par les CGP français, avec 88% d’entre eux jugeant les opportunités nationales comme les plus prometteuses. Cette perception s’explique par la solidité du marché immobilier français, sa relative résistance aux turbulences économiques et la diversité des sous-secteurs attractifs.

    • Sous-secteurs immobiliers prometteurs: Parmi les sous-secteurs immobiliers les plus attractifs, on trouve la logistique, l’usage mixte, les soins de santé et l’industrie. Ces secteurs offrent des perspectives de croissance intéressantes et peuvent générer des rendements stables sur le long terme. La diversification sectorielle permet de minimiser les risques et d’optimiser les performances du portefeuille immobilier.

    • Investissement thématique: L’investissement thématique, qui consiste à investir dans des entreprises et des secteurs en lien avec des tendances de long terme, peut également être une source d’opportunités dans un contexte d’incertitude. Les CGP français peuvent s’orienter vers des thèmes tels que la transition énergétique, la transformation digitale ou la santé, qui offrent des perspectives de croissance prometteuses.

      Diminution des actions américaines et européennes: Une réduction de l’exposition aux actions américaines et européennes est également envisagée par les CGP français. Cette décision s’explique par les risques géopolitiques et économiques qui pèsent sur ces marchés, ainsi que par la performance décevante de certains indices boursiers ces derniers mois. La guerre en Ukraine et ses répercussions sur l’économie mondiale, ainsi que les tensions inflationnistes, fragilisent la confiance des investisseurs envers les actions:

  • L’investissement thématique peut également constituer une source d’opportunités pour les investisseurs à la recherche de rendements attractifs sur le long terme.

Lire nos actualités

BOURSE/FINANCE

Défiscalisation : la prorogation du taux majoré de 25 % pour la réduction IR-PME

BOURSE/FINANCE

La Bourse, grande gagnante de 2024 pour les investisseurs ?

BOURSE/FINANCE

Label ISR : Ce que la nouvelle réforme va changer pour l’épargnant

BOURSE/FINANCE

Pourquoi faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine ?

Non classé

Je fais des cadeaux à mes enfants et/ou petits enfants ai-je un risque de requalification fiscale ? 

BOURSE/FINANCE

Finance durable : Comment donner du sens à son épargne ?