Devez-vous transférer vos anciens PERP et Madelin, ou l’assurance-vie vers un PER ?

L’épargne retraite : un nouveau souffle avec le PER

Admettons-le franchement, les anciens produits d’épargne retraite, tels que les PERP, les contrats Madelin ou les articles 83, n’ont pas rencontré un franc succès auprès des épargnants. Complexité, rigidité, sortie en rente obligatoire… : autant de freins à leur adoption. Conscientes de ces lacunes, les autorités publiques ont décidé de lancer un nouveau contrat, plus simple et plus attractif, en prévision de la réforme des retraites. Comparaison des avantages des anciennes et nouvelles gammes de produits retraite s’avère donc pertinent pour évaluer l’opportunité de transferts.

Le succès du Plan Epargne Retraite (PER)

Le PER, instauré par la loi Pacte, a remplacé tous les anciens contrats. Son succès est incontestable, surtout comparé aux solutions antérieures. Plusieurs facteurs expliquent cette réussite :

  • Sortie en capital possible, à la différence de l’ancien système où la rente était obligatoire.
  • Ajout de cas de déblocages anticipés, pour plus de flexibilité.
  • Flexibilité accrue : choix entre la sortie en capital et la rente viagère, possibilité de racheter une partie de son épargne avant la retraite.
  • Avantages fiscaux non négligeables : versements déductibles du revenu imposable, et taxation des gains à la sortie plus avantageuse que pour l’assurance-vie.

Notre cabinet de gestion de patrimoine à Bordeaux a d’ailleurs enregistré une forte demande et de nombreuses souscriptions pour ce produit.

Transférer ses anciens contrats vers le PER ?

Si le choix du PER semble évident pour les nouvelles souscriptions, en raison de sa souplesse et de sa simplicité, la question du transfert des anciens contrats mérite une réflexion approfondie. En fonction des conditions acquises, le transfert peut s’avérer une mauvaise idée.

Voici quelques éléments à prendre en compte avant de décider de transférer un ancien contrat vers le PER :

  • Rendement garanti : certains anciens contrats offrent des rendements garantis jusqu’à 4,5% par an, ce qui est rare sur le marché actuel. Le PER ne propose pas de garantie de rendement.
  • Tables de mortalité : les contrats Perp ou Madelin antérieurs à 2006 peuvent intégrer des tables de mortalité garanties très favorables. Le PER utilise des tables de mortalité plus récentes, qui peuvent être moins avantageuses pour les personnes âgées.
  • Frais de transfert : il est important de comparer les frais de transfert avec les avantages potentiels du transfert.

Une analyse attentive et réfléchie est donc indispensable avant de prendre une décision. N’hésitez pas à contacter un conseiller en gestion de patrimoine pour obtenir des conseils personnalisés et prendre la meilleure décision pour votre situation.

Basculer des fonds de l’assurance-vie vers le PER ?

Jusqu’au 31 décembre 2022, une autre possibilité s’offre à vous : alimenter votre PER en rachetant des fonds sur vos contrats d’assurance-vie pour les réinvestir. Cette opération est possible uniquement si le contrat d’assurance-vie a plus de 8 ans et que l’intégralité du rachat est réinvestie dans le PER. Dans ce cas, les abattements fiscaux classiques sont doublés.

Là encore, une analyse approfondie avec votre conseiller patrimonial est nécessaire pour déterminer si cette démarche est avantageuse, car elle implique le transfert total du rachat vers le PER. Il est important de comparer les avantages fiscaux du PER avec ceux de l’assurance-vie, et de prendre en compte les frais de transfert.

En conclusion, le PER est un produit attractif et une initiative bienvenue pour aider les Français à constituer un capital retraite complémentaire, avec des avantages fiscaux non négligeables. Cependant, il est crucial d’analyser et de calculer attentivement tous les aspects liés aux transferts de produits. N’hésitez pas à contacter un conseiller en gestion de patrimoine pour obtenir des conseils personnalisés et prendre la meilleure décision pour votre situation.

 

Lire nos actualités

BOURSE/FINANCE - PARTICULIERS

Comment donner de l’argent pour les fêtes sans risque fiscal

Investissements immobiliers

Investir en SCPI européennes : Pourquoi et pour qui

PARTICULIERS

Plus de 8 Français sur 10 préféreraient vieillir à leur domicile

BOURSE/FINANCE

Projet de loi de finances 2024 : Ce qui va changer pour les particuliers

BOURSE/FINANCE

Avantages fiscaux : Pourquoi certains Français n’en profitent pas ?

BOURSE/FINANCE

Défiscalisation : la prorogation du taux majoré de 25 % pour la réduction IR-PME